Email:
Password:
Non sei ancora iscritto? clicca qui
Iscriviti alla Newsletter:
ABBONAMENTI e RINNOVI  Critica TV Cerca nel sito:
Links   Chi Siamo  
Critica Sociale (anno 2014)
Storia e documenti di trent'anni (1980-2013)
Le pubblicazioni e i dibattiti
Le radici della democrazia e la Critica di Turati



AMBIENTE (45)
CRITICA SOCIALE (52)
CULTURA POLITICA (372)
DEMOCRAZIA (395)
DIRITTI UMANI (116)
ECONOMIA (254)
ENERGIA (74)
GEOPOLITICA (402)
POLITICHE SOCIALI (77)
SICUREZZA (291)
STORIA (98)
TERRORISMO (62)


Afghanistan (66)
Ahmadinejad (56)
Al-qaeda (29)
America (56)
Berlusconi (56)
Blair (61)
Brown (83)
Bush (131)
Cameron (31)
Casa Bianca (20)
Cina (141)
Clinton (71)
Comunismo (18)
Craxi (34)
Cremlino (33)
Crisi (88)
Egitto (19)
Elezioni (26)
Euro (24)
Europa (242)
Fed (16)
Francia (58)
Frattini (16)
G8 (17)
Gas (19)
Gaza (30)
Gazprom (24)
Georgia (40)
Germania (36)
Gran Bretagna (47)
Guerra Fredda (23)
Hamas (56)
Hezbollah (38)
India (42)
Iran (166)
Iraq (52)
Israele (148)
Italia (110)
Labour (58)
Libano (37)
Libia (21)
Mccain (84)
Medio Oriente (82)
Mediterraneo (19)
Medvedev (49)
Merkel (35)
Miliband (24)
Mosca (31)
Napolitano (16)
Nato (61)
Netanyahu (26)
Nucleare (53)
Obama (240)
Occidente (60)
Olmert (18)
Onu (43)
Pace (20)
Pakistan (34)
Palestina (23)
Palestinesi (31)
Pci (22)
Pd (26)
Pdl (16)
Pechino (27)
Petrolio (35)
Psi (19)
Putin (109)
Recessione (32)
Repubblicano (16)
Rubriche (53)
Russia (179)
Sarkozy (130)
Sinistra (24)
Siria (49)
Socialismo (40)
Stati Uniti (189)
Stato (23)
Teheran (20)
Tory (22)
Tremonti (30)
Turati (24)
Turchia (30)
Ucraina (25)
Ue (81)
Unione Europea (37)
Usa (228)
Welfare (16)

   
Home Page  >>  Editoriale
 
 


LA DICHIARAZIONE DI PARIGI
NASCE L'UNIONE PER IL MEDITERRANEO

"L'Europe et les pays méditerranéens sont unis par des liens historiques, géographiques et culturels mais, plus encore, par une ambition commune, qui est de bâtir ensemble un avenir de paix, de démocratie, de prospérité et de compréhension humaine, sociale et culturelle".

Data: 0000-00-00

Sono 43 i paesi delle due sponde del Mediterraneo che il 13 luglio 2008 hanno sottoscritto a Parigi la solenne Dichiarazione  dell'Unione per il Mediterraneo, l'ambizioso progetto di cooperazione economica e culturale tra Europa e Vicino Oriente. Alla presenza dei Capi di Stato e di Governo dei 27 stati-membri della Ue (per l'Italia, il Presidente del Consiglio, Silvio Berlusconi), e dei leader dei paesi dell'arco arabo-musulmano – dal Nord Africa a Israele – il Presidente della Repubblica francese, nonché Presidente del Consiglio dell'Unione europea, Nicolas Sarkozy, insieme al Presidente egiziano, Hosni Mubarak, hanno presentato l'UPM come una grande iniziativa di pace.

    1    L'AUTRICHE représentée par S. Exc. M. Alfred GUSENBAUER Chancelier fédéral de l'Autriche

LA BELGIQUE représentée par S. Exc. M. Karel DE GUCHT Ministre des affaires étrangères du Royaume de Belgique  LA BOSNIE-HERZÉGOVINE représentée par S. Exc. M. Haris SILAJDŽIĆ Président de la présidence de Bosnie Herzégovine  LA BULGARIE représentée par S. Exc. M. Georgi PARVANOV Président de la République de Bulgarie  CHYPRE représentée par S. Exc. M. Demetris CHRISTOFIAS Président de la République de Chypre  

LA CROATIE représentée par S. Exc. M. Stjepan MESIĆ Président de la République de Croatie

LE DANEMARK représenté par S. Exc. M. Anders FOGH RASMUSSEN Premier ministre du Royaume de Danemark

L'ÉGYPTE représentée par S. Exc. M. Mohamed Hosni MUBARAK Président de la République arabe d'Égypte

L'ESPAGNE représentée par S. Exc. M. José Luis RODRÍGUEZ ZAPATERO Premier ministre du Royaume d'Espagne

L'ESTONIE représentée par S. Exc. M. Andrus ANSIP Premier ministre de la République d'Estonie

LA FINLANDE représentée par S. Exc. Mme Tarja HALONEN Présidente de la République de Finlande S. Exc. M. Matti VANHANEN Premier ministre de la République de Finlande

LA LITUANIE représentée par S. Exc. M. Gediminas KIRKILAS Premier ministre de la République de Lituanie 

LE LUXEMBOURG représenté par S. Exc. M. Jean Claude JUNCKER Premier ministre du Grand Duché de

Luxembourg    3    MALTE représentée par S. Exc. M. Lawrence GONZI Premier ministre de la République de Malte

LE MAROC représenté par

S.A.R le Prince Moulay RACHID  

LA MAURITANIE représentée par S. Exc. M. Sidi Mohamed OULD CHEIKH ABDALLAHI Président de la République islamique

de Mauritanie

MONACO représenté par Son Altesse Sérénissime ALBERT II Prince souverain de Monaco

LE MONTÉNÉGRO représenté par S. Exc. M. Milo DJUKANOVIĆ Premier ministre du Monténégro

LES PAYS-BAS représentés par S. Exc. M. Jan Peter BALKENENDE Premier ministre du Royaume des Pays Bas  

LA POLOGNE représentée par S. Exc. M. Lech KACZYŃSKI Président de la République de Pologne

LE PORTUGAL représenté par S. Exc. M. José SOCRATES Premier ministre de la République portugaise

LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE représentée par S. Exc. M. Alexandr VONDRA Vice premier ministre, chargé des affaires

européennes de la République tchèque

LA ROUMANIE représentée par S. Exc. M. Traian BĂSESCU Président de la Roumanie

LE ROYAUME-UNI représenté par S. Exc. M. Gordon BROWN  Premier ministre du Royaume Uni de

LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT représentée par M. Donald KABERUKA Président de la Banque africaine de développement  

LA BANQUE EUROPÉENNE D'INVESTISSEMENT représentée par M. Philippe MAYSTADT Président de la Banque européenne

d'investissement

LA BANQUE MONDIALE représentée par M. Juan Jose DABOUB Directeur général de la Banque mondiale

* * *  L'ALLIANCE DES CIVILISATIONS représentée par M. Jorge SAMPAIO Haut Représentant des Nations unies pour

l'Alliance des civilisations

LA FONDATION EURO-MÉDITERRANÉENNE ANNA LINDH POUR LE DIALOGUE DES CULTURES représentée par M. André AZOULAY Président de la Fondation euro méditerranéenne " 

DECLARATION

Les chefs d'État ou de gouvernement euro méditerranéens réunis à Paris le 13 juillet 2008, animés par la volonté politique commune de relancer les efforts afin de transformer la Méditerranée en un espace de paix, de démocratie, de coopération et de prospérité décident d'adopter la déclaration commune figurant ci après:

Le processus de Barcelone: une Union pour la Méditerranée, qui s'appuie sur la déclaration de Barcelone et les objectifs de paix, de stabilité et de sécurité qui y sont énoncés, ainsi que sur l'acquis du processus de Barcelone, est un partenariat multilatéral visant à accroître le potentiel d'intégration et de cohésion régionales. Les chefs d'État ou de gouvernement rappellent également la place centrale qu'occupe la Méditerranée dans les préoccupations politiques de tous les pays. Ils soulignent que la responsabilité du processus doit être mieux partagée entre tous les participants, et qu'il convient de rendre ce processus plus pertinent et plus concret aux yeux des citoyens.   

L'avenir de la Région euro−méditerranéenne réside dans l'amélioration du développement socio−économique, la solidarité, l'intégration régionale, le développement durable et la connaissance. Il est nécessaire d'étendre la coopération dans des domaines tels que le développement des entreprises, le commerce, l'environnement, l'énergie, la gestion de l'eau, l'agriculture, la sécurité des aliments, la sécurité de l'approvisionnement alimentaire, les transports, les questions maritimes, l'enseignement, la formation professionnelle, les sciences et les technologies, la culture, les médias, la justice et le droit, la sécurité, la migration, la santé, le renforcement du rôle des femmes dans la société, la protection civile, le tourisme, l'urbanisme, les ports, la coopération décentralisée, la société de l'information et les pôles de compétitivité. 

En outre, ils soulignent qu'il est important de renforcer la sécurité de l'approvisionnement alimentaire, en tenant compte notamment des conséquences du changement climatique sur les cultures alimentaires dans le cadre des politiques de développement durable.  


Autoroutes de la mer et autoroutes terrestres
La Méditerranée n'est pas une mer qui sépare, mais une mer qui unit les populations. Elle constitue également une grande voie de communication commerciale. La facilité et la sécurité d'accès et de circulation des marchandises et des personnes, sur terre et sur mer, sont essentielles pour entretenir des relations et renforcer le commerce régional. Le développement des autoroutes de la mer, y compris la connexion des ports, dans tout le bassin méditerranéen, ainsi que la construction d'autoroutes côtières et la modernisation de la liaison ferroviaire "trans Maghreb", permettront d'accroître le flux et la liberté de circulation des personnes et des marchandises.
Il convient d'accorder une attention particulière à la coopération dans le domaine de la sûreté et de la sécurité maritimes, dans une perspective d'intégration globale dans la région méditerranéenne. 


Clima
Partout dans le monde, le paysage porte les traces des dégâts causés par des catastrophes d'origine humaine ou naturelle. Les effets du changement climatique sont évidents pour tous. La région méditerranéenne est particulièrement vulnérable et exposée à ces catastrophes. Un programme commun de protection civile sur la prévention des catastrophes, la préparation et la réaction à celles ci, associant plus étroitement la région au mécanisme de protection civile de l'UE, est donc l'une des grandes priorités pour cette région. 
 

  







europa   berlusconi   medvedev   hamas   storia   geopolitica   stati uniti   crisi   afghanistan   nato   diritti umani   occidente   italia   democrazia   francia   obama   ahmadinejad   russia   blair   rubriche   usa   cina   iran   iraq   sicurezza   critica sociale   nucleare   politiche sociali   cultura politica   gran bretagna   putin   medio oriente   economia   america   clinton   sarkozy   brown   ambiente   terrorismo   onu   bush   mccain   energia   siria   israele   india   ue   labour